Referendum en Grèce : le peuple dit NON à la Finance

juillet 5, 2015  |  Posted by Grégoire PSG
Manif Grèce

Lors du referendum de ce 5 juin décidé par le gouvernement dirigé par Alexis Tsipras, le peuple grec a pu dire par lui-même qu’il refusait de céder aux exigences insupportables que les tenants de la Finance internationale tentaient de lui imposer. Malgré les pressions financières, la menace de la faillite, l’annonce d’une sortie de la Grèce de l’Euro et même de l’Union européenne, malgré aussi les appels au vote oui des dirigeants européens de droite comme de la gauche libérale, les Grecs ont décidé en conscience et avec courage de cequ’ils avaient à faire.
Vivre à genoux ne sert plus à rien puisque le maintien d’une dette immense, injustifiée et appelée à s’approfondir ne donnait pour perspective que l’asservissement des couches populaires grecques pour de nombreuses décennies. Il était temps de dire stop à cette dérive intolérable, fondée sur l’injustice, la menace et le mensonge.
Les socialistes de gauche français du PSG se réjouissent de la courageuse gouvernance de son pays par le mouvement Syriza et son leader Alexis Tsipras. Le peuple grec a pu, librement, décider de reprendre en main son destin.
Ils se félicitent vivement du choix de liberté des Grecs, de leur volonté de tenir tête aux forces de l’argent et de la spéculation, de dire non aux institutions de l’UE qui en sont les dociles exécutants.
Ils soutiendront les demandes du gouvernement grec qui visent à rétablir des conditions de sortie de crise qui préservent les droits sociaux de ses citoyens et donnent des perspectives de renouveau économique pour ce pays.
Ils demandent à ce que l’UE change son attitude tout au service de la Finance et se mette enfin au service des peuples de l’Europe.
Ils espèrent que le France saura se ressaisir en soutenant désormais clairement le gouvernement grec et son peuple dans leur juste revendication d’un nouveau départ pour la Grèce dans l’UE.

En savoir plus

Comments are closed.