L’implantation nationale du PSG est en bonne voie

avril 27, 2015  |  Posted by Grégoire PSG
  • L’implantation nationale du PSG est en bonne voie
  • L’implantation nationale du PSG est en bonne voie

Le PSG est un parti politique national encore jeune : il a été créé en avril 2013, il y a tout juste deux ans ! Il a bien sûr vocation à s’implanter sur tout le territoire de la République, en Métropole et dans les collectivités d’outre-mer. Un responsable national est en charge du développement de cette implantation. Il mène son action depuis septembre dernier (8 mois) et les 1ers résultats sont déjà là. Les contacts sont nombreux, notamment avec de vrais militants, hommes et femmes ayant une histoire politique fortement ancrée à gauche, ayant accumulé les expériences des combats politiques et syndicaux, simples militants comme responsables d’organisations à divers échelons.
Ils ont souvent milité soit au PS, qu’ils ne reconnaissent plus comme parti de gauche, soit au PCF dont ils ne comprennent plus la stratégie électorale «à la carte», soit au PG dont le caractère hiérarchique et autoritaire est incompris, soit dans des mouvements associatifs ancrés dans des combats de gauche, désolés de ne trouver aucune réponse sérieuse dans les partis politiques traditionnels de la gauche française.
Des réunions se sont tenues dans la région de Caen et de Rouen. D’autres sont planifiées ou à venir, dans le Rhône, l’Allier, le Var, le Gard, le Finistère, mais aussi à Paris et les trois départements de la petite couronne. Le président du PSG peut ainsi rencontrer des militants locaux voulant échanger en profondeur sur ce qu’est le PSG et l’ambition qu’il porte.
Parce que l’émergence du PSG interpelle d’abord les militants qui interrogent sur l’existence d’un énième parti à gauche. Mais très vite, la discussion devient passionnante, dépasse le bilan que tout le monde dresse aisément de l’état de délabrement des appareils politiques de gauche, mais, plus gravement, de l’effondrement des ressorts fondamentaux de sa raison d’être : le combat pour l’égalité et l’émancipation humaine.Photo 1
Le PSG propose précisément de revenir aux sources de la réflexion sur le socialisme, de son adaptation aux réalités du XXIème siècle, de son évidente actualité face à un capitalisme toujours plus offensif pour concentrer et accumuler les richesses et détruire les mécanismes de justice sociale et de solidarité.
Le PSG ne veut pas être un parti de plus à gauche. Il veut proposer un retour à l’idée même du socialisme, perspective fondamentale dès lors que sont mises hors de son champ les erreurs dramatiques que fut le léninisme d’une part et le miroir aux alouettes qu’a constitué la sociale démocratie. Le 1er modèle, soviétique, s’est effondré à juste titre. Le 2nd est en train de mourir en ayant épuisé les ultime tours de passe-passe à sa disposition, se vautrant dans le mensonge éhonté envers les peuples et dans la soumission indécente aux forces de l’argent.
Alors, voilà que l’espoir renait parmi celles et ceux qui ont été tant déçus et choqués par tous les abandons de la Gauche installée dans des appareils sclérosés à l’extrême. Une action politique redevient possible, intellectuelle mais aussi concrète. Il faut travailler au projet de société socialiste du XXIème siècle ; il faut construire un parti socialiste de gauche ouvert à tous ceux qui veulent agir en étant respectés pour ce qu’ils apportent de réflexion et d’expérience, de capacité à participer au renouveau de la gauche en France ; il faut travailler à établir un projet pour la France pour ne pas rester seulement dans les idées et dans les bonnes intentions : il faut pouvoir dire ce que l’on veut faire et expliquer comment on pourrait le faire le jour où les citoyens de France le décideront.
Le travail est devant nous et il y a un grand bonheur à l’idée de pouvoir participer à un grand chantier qui sera notre honneur envers les générations nouvelles issues des catégories sociales moyennes, modestes, précaires et en exclusion. Suite à chaque réunion locale, des groupes se constituent en conférences locales du PSG. Le message est lancé, l’action est engagée, le renouveau de la gauche n’est plus une utopie inaccessible.
Bienvenue à toutes celles et tous ceux qui veulent nous rejoindre : les portes du PSG sont grandes ouvertes.

En photo, une réunion à Maromme (76) qui s’est tenue le 18 avril 2015 avec plusieurs militants de gauche.

En savoir plus

Comments are closed.